Le Mermaiding c’est quoi ?

C’est ce qu’on pourrait appeler une « bébé » discipline, car le mermaiding n’a vu le jour aux Etats-Unis qu’aux environs des années 2010 et c’est seulement deux ans plus tard que la première école ouvrait ses portes au Philippine. Puis au Canada, en Australie… et maintenant enfin en France COCORICO !

Mais qu’est-ce que le mermaiding exactement ? Qui peut le pratiquer ?

LE MERMAIDING N’AURA AUCUN SECRET POUR TOI !

Bonne lecture à vous ! 🙂


Le mermaiding c’est quoi ?


Le mermaiding, de l’anglais « Mermaid » qui signifie « sirène », c’est « l’art de nager comme une sirène » avec un costume de sirène et une monopalme. Ou plutôt, de faire la sirène car en effet, nul besoin d’aller dans l’eau pour le pratiquer. Les moins téméraires ou simplement ceux qui ne peuvent pas aller dans l’eau pour diverses raisons (peur, handicap ou problème du dos) pourront donc tout aussi bien se lancer dans le mermaiding et intégrer une communauté de sirène. C’est d’ailleurs un phénomène qui se veut grandissant en France avec d’ores et déjà des réunions et des conventions à Paris sous l’impulsion de Claire la sirène ou bien encore un concours de « Miss Mermaid France ».

C’est Leslie Parin, de Bourgogne, qui a été élue à ce titre en 2018 et qui a eu la chance de représenter la France au concours international, en Égypte, en mars/avril de cette année. Cette nouvelle discipline apporte par ailleurs tout un lot de nouveaux jobs dont par exemple : professeur de sirène dans les piscines, créateurs de costumes de sirènes ou bien encore sirène/triton professionnelle/el dans des spectacles.

 

Claire la sirène

Claire la sirène est la première sirène professionnelle en France. Férue de mythologie, elle s’est spécialisé dans les mythes et légendes sur les sirènes. Elle est à ce jour, la personne la connue et médiatisée en France concernant le mermaiding. Claire possède également un site si vous souhaiter avoir plus d’information sur elle.

Si on dit souvent du mermaiding que cela donne l’impression « d’avoir un seul membre » ou encore que cela « fait rêver », et il est important de savoir qu’il se pratique à tout âge, que l’on soit un homme ou bien une femme. Durant une séance à la piscine, il n’est d’ailleurs pas rare de voir des enfants se faire accompagner en sirène par leurs parents ou même leurs grands-parents. Plus rien ne vous empêche donc d’aller faire la sirène ou le triton avec votre enfant du moment que celui-ci c’est bien nager (environ 8 ans la plupart du temps). Cette activité ludique vous renverra forcément dans l’univers Disney de La petite sirène (Ariel) ou encore, au film Splash !


Les bienfaits de nager comme une sirène ?


ATTENTION : L’activité est néanmoins déconseillée aux personnes qui ont des problèmes de dos comme de l’hernie ou un lumbago.

Le mermaiding peut tout aussi bien aider à combattre la peur de l’eau (de par son côté féérique et attractif) que permettre une nouvelle vie. Aussi bien dans ce qui est de l’acceptation de son corps que pour des personnes atteintes d’un handicap. En effet, la pratique du mermaiding ne nécessite pas d’utiliser ses bras et j’espère bien qu’un jour on développera et démocratisera des queues de sirènes pour les personnes sans jambes. C’est par ailleurs déjà le cas pour une Néo-Zélandaise du nom de Nadya Vessey qui, amputée des deux jambes à l’âge de 16 ans suite à une maladie, a eu l’idée de se faire fabriquer une queue de sirène un peu spéciale à l’aide du département d’effets spéciaux qui a travaillé sur le film « le Seigneur des Anneaux ». Ainsi, même sans jambes, Nadya peut nager et pratiquer le mermaiding !

Enfin, si le côté costumé peu en faire rire certain, sachez que le mermaiding est un sport à part entière. En effet rien que le costume en lui-même favorise le gainage et le cardio et c’est sans compter tous les muscles qui sont mis à contribution : les abdominaux, la ceinture dorsale, les jambes, les bras, le buste (triceps et biceps)…etc. Le mermaiding permet également de faire travailler l’apnée et nous pousse donc à mieux respirer ce qui permet de se relaxer et d’entretenir notre système cardio-vasculaire. Avec le mermaiding on s’affine, on lutte contre la cellulite, on se relaxe, on s’évade… Le tout en s’amusant ce qui en fait un exercice très fatigant et très complet. De plus, il est très important de noter que l’eau nous porte, cela permet par conséquent d’éviter les chocs, d’avoir une action de drainage sur le corps et de favoriser la circulation sanguine. En bref, que du bon pour ce nouveau sport qui nous fait onduler à la manière de la « nage de dauphin » et qui, avec un peu d’entrainement, vous paraîtra tout à fait naturel car le mermaiding ne nécessite dans un premier temps pas de coordination puisque l’on ne nage pas avec les bras.

Alors dorénavant vous n’avez plus d’excuse : lancez-vous !

Laisser un commentaire