Un Monde de Sirène » Blog » H2O et Les Sirènes de Mako : Deux séries, Un univers !

H2O et Les Sirènes de Mako : Deux séries, Un univers !

Pas de doute, la série « Les sirènes de Mako » a marqué l’enfance de beaucoup de sirènes et tritons dans le monde et ont même fait naître des passions chez certains. La série est par ailleurs un dérivé de la série « H2O ». Elles ont toutes deux étés créées par Jonathan M. Shiff et mettant en scène des adolescents Australien, confrontés au mythe des sirènes, puisqu’ils en deviennent.

C’est quelque chose qui m’a marqué, la première fois que j’ai regardé cette émission (H2O) : nous faisions du camping sauvage avec mes parents, en août, près de Bourg Saint Maurice, puis un soir il a tellement plut, que nos tentes ont été inondées. Mon frère avait peur, nous étions encore jeunes, nos parents ont donc décidé de descendre en ville, à presque minuit, pour trouver un hôtel. Quelques galères plus tard, nous dormions tous dans la même petite chambre et c’est le lendemain matin, en zappant sur des chaînes de télévision que d’ordinaire nous ne regardions pas, que le miracle s’est produit. J’ai eu le temps de regarder deux épisodes et demi avant d’être contrainte d’éteindre la télévision, mais je peux affirmer que ça a dévoilé quelque chose en moi.

Si tu as aussi des souvenirs liés à cette série, n’hésite pas à en faire part en commentaire !

C’est donc avec nostalgie que j’écris cet article, avec l’espoir de te faire découvrir une chose ou deux. Ici, je parlerais donc de l’univers des deux séries, ensuite, je ferais le point sur les personnages ainsi que leurs pouvoirs. Dans un troisième temps, j’espère te faire découvrir quelques secrets de tournages, enfin, nous parlerons de l’île de Mako (la fameuse !) et je conclurai en te donnant mon avis objectif sur les deux séries. En bonus, je te présenterais en quelques lignes, le nouveau dessin animé « H2O », qui reprend l’histoire et les personnages de la série du même nom.

RENTRONS DANS LE VIF DES SÉRIES !

Un univers, deux séries

« H2O » et « Les sirènes de Mako » étaient initialement deux histoires complètement différentes se déroulant dans un même lieu, quelque part en Australie, à proximité d’une île aussi magique que mystérieuse et dangereuse : l’île de Mako. D’ailleurs, en plus de l’île, on retrouve de nombreux décors d’une série à l’autre, tel que le café ou le parc aquatique. Le réalisateur assume cette similitude, au point de recycler certaines parties du scénario d’H2O en les réutilisant dans les Sirènes de Mako. C’est ainsi qu’une sirène nommée Mimmi (sirène de Mako) suivra les traces de sa « grande sœur » Cléo (H2O) en allant travailler au parc aquatique. Et les exemples de ce genre sont nombreux.

Cependant, même si les deux séries ont été imaginées indépendamment l’une de l’autre, cela n’a pas empêché Jonathan M. Shiff de céder aux demandes des fans, en faisant revenir une sirène d’H2O (Rikki) dans les Sirènes de Mako. Un évènement marquant pour la série, que les fans ont adoré (tout comme moi !), mais qui a eu pour effet de provoquer de nombreuses incohérences. Pourquoi est-ce que Rikki, Cléo et Emma n’ont jamais rencontré les sirènes de la colonie de Mako, pourtant présente depuis des millénaires ? Comment expliquer que le bassin lunaire soit soudainement plus grand ? …etc.

Incohérence présente dans H2O : dans la saison 3, on apprend que Bella s’est transformée tout de suite en sirène après avoir été en contacte avec l’eau d’une grotte lunaire et les rayons de la lune. Cependant, Emma, Rikki et Cléo ne se sont transformées pour la première fois, que le lendemain.

Pas trop perdu ? Si tu as du mal à te souvenir, ou que tu n’as simplement jamais regardé une émission ou l’autre, voici deux petits résumés rapides :

H2O : cela relate les aventures de trois humaines, Rikki, Cléo et Emma, transformées par erreur en sirènes après avoir échoué accidentellement sur l’île de Mako. Par la suite, elles ne pourront plus toucher de l’eau, sous peine de se transformer dans les dix secondes à venir. Plutôt contraignant à bien y réfléchir ! Je pense notamment à un épisode durant lequel il pleut toute la journée, si bien que les filles doivent user et abuser de leurs pouvoirs pour faire croire qu’elles sont malades.

Les sirènes de Mako : il est cette fois question de trois vraies sirènes, Lyla, Nixie et Siréna, appartenant à une colonie vivant depuis des millénaires autour de l’île de Mako. Ce banc, très respectueux des règles et des coutumes, décide de bannir les trois sirènes, lorsqu’un adolescent entre par accident dans le bassin lunaire alors qu’elles devaient le protéger. Les trois amies décident donc de se rendre sur terre pour réparer leur bêtise et espèrent retransformer le jeune homme, Zac, en humain et ainsi être autorisé à revenir vivre dans leur colonie. Les protagonistes seront confrontés au même problème que dans la première série, à savoir : se transformer dix secondes après avoir touché de l’eau. Encore une fois très peu pratique !

Et surtout, n’oublions pas ces fameux génériques, qui continuent de nous ambiancer et de nous faire rêver !

Le meilleur, celui d’H2O :

Les sirènes de Mako :

Pouvoir et personnages

Dans H2O :

  • Emma (Claire Holt): compétitrice, (trop) mature et responsable, mais têtue. Elle sera d’abord capable de geler l’eau, puis elle apprendra à contrôler également la neige et les nuages. c’est un peu le leader du groupe.
  • Cléo (Phoebe Tonkin) : réservée, calme, timide et parfois très jalouse, elle apprendra très vite à ne plus avoir peur de l’eau, puis à s’ouvrir aux autres pour gagner en confiance. Son pouvoir, sera de manipuler l’eau à sa guise, et plus tard, le vent.
  • Rikki (Cariba Heine) : de loin, celle que je préfère ! Elle est forte, sûre d’elle, rebelle, égocentrique, mais cache un côté très sensible et fidèle. Surtout, elle ne mâche pas ses mots et fait rarement preuve de tact, ce qui conduit à des scènes plutôt amusantes. Conformément à son tempérament, elle pourra faire bouillir l’eau, puis développera la capacité de contrôler la foudre et le feu.

Note : à partir de la saison 2, leurs pouvoirs réunis permettent de contrôler la météo. En tout cas, de générer de grosses tempêtes.

  • Lewis (Angus McLaren) : personnage humain, il sera un allié précieux pour les trois sirènes qui l’exploiteront souvent (dans chaque épisode ahahah). Il est gentil et courageux, même s’il ne paie pas de mine physiquement. C’est surtout son esprit qui sera mit à contribution, puisqu’il se lancera la mission de trouver une explication rationnelle à ce qui arrive aux filles.
  • Zane (Burgess Abernethy) : personnage humain, j’admets avoir eu un petit crush sur lui à l’époque. C’est le mec exécrable par excellence, tellement arrogant, prétentieux et riche, qu’on fini forcément par l’aimer. Surtout lorsqu’il révèle enfin un côté plus doux, sensible et sympathique.
  • Isabelle, dit « Belle » (Indiana Evans) : présente à partir de la troisième saison, on découvre qu’elle est une sirène depuis ses 9 ans. Elle est forte et sûre d’elle, mais en même temps très douce et surtout, c’est une chanteuse. Elle peut modifier la texture de l’eau, en la transformant en gelée par exemple, en la faisant sécher ou en la durcissant.

Dans les sirènes de Mako :

À l’occasion de cette nouvelle série, le réalisateur a décidé d’attribuer bien plus de pouvoirs aux sirènes. Peut-être parce que ce sont de vraies sirènes et tritons ? Toujours est-il qu’en plus de posséder les quatre pouvoirs de bases présents dans H2O (geler l’eau, la contrôler, la faire bouillir et modifier sa texture), les personnages de cette série sont dotés de talents uniques et propres à chacun, comme le chant ou la communication inter-espèce. De nouveaux pouvoirs apparaissent également, comme le fait de pouvoir devenir invisible ou déplacer les objets par la pensée. On y fait aussi notion de « puissance », signe que certains tritons et sirènes sont d’avantage talentueux que les autres, même si de l’entraînement est toujours nécessaire.

On découvre également l’existence des « bagues lunaires », que les sirènes se voient offrir à l’âge adulte. Ces bagues permettent d’augmenter leurs pouvoirs et de faire des choses plutôt incroyables. Grâce à ces bagues, elles peuvent contrôler la météo, dupliquer des objets, accélérer la croissance des algues, et même ressusciter une personne. Aussi, cela leur permet d’être connecté à l’île de Mako et d’interagir avec elle.

Un grand classique de la mythologie aquatique, le « trident » fait aussi son apparition dans les sirènes de Mako. Celui-ci serait par ailleurs une arme redoutable une fois dans les mains d’un triton et c’est pour cette raison que les sirènes du banc le craignent énormément. Avec, il est possible de dérober le pouvoir des bagues lunaires, laissant ainsi les sirènes sans défenses.

Les personnages donc :

  • Zac (Chai Romruen) : c’est quelqu’un de gentil et de sportif, ce qui fait de lui quelqu’un de populaire. Plus tard, on découvrira qu’il était un vrai triton depuis le début, transformé en humain par un puissant sortilège. Il sera donc pourvu d’une grande puissance, lui permettant de maîtriser rapidement tout type de pouvoirs. Il sera aussi capable de partager des visions avec sa sœur, Mimmi.
  • Sirena (Amy Ryffle) : elle est douce, gentil et assez rêveuse, parfois même naïve. Elle servira souvent d’intermédiaire entre deux personnages plus caractériels. Dans la série, elle est la seule à maîtriser le « chant de la sirène », lui permettant d’ensorceler les hommes. Elle deviendra d’ailleurs chanteuse au café.
  • Nixie (saison 1 – Ivy Latimer) : aventureuse, espiègle et curieuse, elle se montrera tout aussi méfiante qu’intéresser par les humains et leur mode de vie. Son fort caractère sera d’ailleurs la cause de nombreuses disputes avec Lyla. Son talent à elle, c’est d’être capable de parler aux dauphins.
  • Lyla (saison 1 – Lucy Fry) : très intelligente et méfiante, elle s’imposera naturellement comme la cheffe du groupe. Hélas, sa fierté lui causera bien des problèmes, puisqu’elle refusera d’apprendre de ses erreurs, avant d’enfin s’adoucir.
  • Mimmi (à partir de la saison 2 – Allie Bertram) : très gentille et curieuse, on lui confère de nombreux talents, puisque sa mère est la sirène la plus puissante du monde. Ainsi, elle partagera des visions avec Zac, parlera aux dauphins, mais aussi aux baleines à bosses et un peu aux baleines bleues. Elle possédera aussi de grandes connaissances en potion.
  • Ondina (à partir de la saison 2 – Isabel Durant) : déterminée et têtue, elle voudra plus que tout faire perdre ses pouvoirs à Zac pour permettre au banc de sirènes d’être en sécurité à Mako. Hélas, par sa faute, une autre humaine sera transformée en sirènes (Evie).
  • Erik (saison 2 – Alex Cubis) : c’est un triton solitaire, énigmatique et en quête de pouvoirs. Sont but sera de s’approprier l’île de Mako et ses mystères sans se soucier des conséquences, et cela, malgré son attachement sincère à Ondina.
  • Evie (Gemma Forsyth) : gentille, sportive et responsable, avec Zac, ils forment le couple parfait. D’abord très jalouse de voir son homme traîner avec autant de femme, elle finira par devenir une sirène avant de perdre sa nageoire suite à l’attaque du dragon.
  • Weilan (saison 3 – Linda Ngo) : vivant sur terre en Chine depuis que le dragon a détruit son clan, elle rejoint Mako en voulant fuir la créature. Courageuse et déterminée, elle fera tout trouver une solution.
  • Cam (Dominic Deutscher) : personnage humain, il sera tantôt un adversaire, tantôt un ami. Sa jalousie et sa soif de pouvoir le pousseront à faire de mauvais choix par moment.
  • Rita (Kerith Atkinson) : c’est une sirène exilée du banc de Mako pour être tombée amoureuse d’un humain. Depuis elle vie sur terre et travaille au lycée, comme proviseur. Elle deviendra le mentor des sirènes. Sa maison est directement reliée à la mer par un passage secret qui prend la forme d’une grotte identique à la grotte lunaire de Mako.
  • David (Rowan Hills): personnage humain, son côté doux, affectif et un brin naïf le rend attachant. Il livrera régulièrement de grandes quantités de fruits de mer chez Rita, sans s’étonner de cette consommation excessive et tombera amoureux de Sirena.

Tout sur le tournage d’H2O et des sirènes de Mako

Lieux de tournages et scénario.

Que ce soit pour H2O ou pour les Sirènes de Mako, le tournage est réalisé en Australie, dans un ensemble urbain appelé « la côte d’or », dans l’état du Queensland. Quant aux scènes aquatiques, je suis au regret de t’annoncer que la plupart ont été tournées, non pas en mer, mais dans l’aquarium de « Sea World », en Australie. C’est ce même parc aquatique, dans lequel travaille Cléo dans H2O et Mimmi dans les Sirènes de Mako.

Comme dit plus haut, les deux séries présentent de nombreuses similitudes au niveau du scénario. D’ailleurs, tous les épisodes se ressemblent un peu, car le plus souvent, les filles risqueront de se faire découvrir, mais trouveront une solution abracadabrante à la dernière minute. Mais au-delà de ce schéma de base, certaines situations ont été copiées d’une série à l’autre. En voici une petite liste :

  • Se faire piéger dans un filet : Cléo dans H2O, puis Nixie dans les Sirènes de Mako.
  • Être contraint de se cacher dans la chambre froide du café : Emma dans H2O, et Lyla dans les Sirènes de Mako.
  • Sauver quelqu’un de la noyade : dans H2O, Rikki sauve le petit frère d’Emma et Emma sauve Zane, alors que dans les Sirènes de Mako, c’est Zac qui sauve quelqu’un.
  • Être champion de natation avant la transformation : c’est le cas d’Emma pour H2O et de Zac dans les Sirènes de Mako.
  • Être serveuse au café : on retrouve Emma, puis Rikki dans H2O, et Ondina dans les Sirènes de Mako.
  • Être chanteuse au café : Bella dans H2O, puis Sirena dans les Sirènes de Mako.
  • Travailler au parc aquatique : il y a Cléo dans H2O et Mimmi dans les Sirènes de Mako.
  • Perdre le contrôle et nager dans un lieu public : Emma dans H2O, puis Rita dans les Sirènes de Mako.

Les costumes des séries

Évidemment, les costumes ont pris une place important dans le tournage et dans le budget. Celles-ci n’ont, par ailleurs, rien à voir avec les queues de sirènes qu’il est possible de se procurer aujourd’hui. En effet, les nageoires ont été construites bien plus grande que celles que nous avons l’habitude de voir, puisqu’elles mesurent pas moins de 1 mètre 80. Plus grand que les acteurs ! Ceci, combiné à leur épaisseur, permet une ondulation parfaite, sans trace du genou, et rend le tout très réaliste.

Les costumes étaient créés sur-mesure pour chacune des actrices. On retrouvait d’abord un « tube » en néoprène, munie d’une fermeture éclaire, par-dessus laquelle on rajoutait la nageoire. Une sorte de « squelette » associé à un système de balançoire avait d’ailleurs été conçu pour permettre aux filles de nager plus facilement. Autant dire que cela fut très long à concevoir pour Jason Baird et son équipe. Avec un budget d’environ 80 000 $, les queues de sirènes ont mis 6 mois avant d’être enfin prête pour le tournage. Il a d’abord fallu faire le moulage des actrices, puis des costumes, avant de passer à la coloration. Le costume entier était ensuite recouvert d’écailles, posées une à une et à la main. Un travail de titan !

À l’époque d’H2O néanmoins, le réalisme à un prix pour les acteurs, puisque les queues sont très lourdes. D’ailleurs, contrairement à ce qu’on pourrait penser, avoir une queue de sirène ne plaisait pas particulièrement aux actrices, qui ont, en revanche, beaucoup aimé de pouvoir nager avec les dauphins. Rien d’étonnant, quand on sait que le costume pesait une quarantaine de kilos ! Pour Cariba (l’actrice qui incarne Rikki dans H2O), avoir une queue de sirène sera même l’expérience qu’elle appréciera le moins durant le tournage, et cela, même si elle reconnaît que la nage se faisait plutôt naturellement.

Au moment de tourner les Sirènes de Mako, les technologies de création avaient déjà évolué. Ainsi, même si les costumes sont quasiment les mêmes, on remarque tout de même quelques nuances de couleurs pour la nageoire des filles (orangé, presque blanc sur le devant) et une nouvelle colorie pour les tritons (bleu). Mais au-delà de ces changements esthétiques, les queues de sirènes sont aussi bien moins lourdes, puisqu’elles ne pèsent plus qu’une douzaine de kilos et qu’elles sont bien plus souples, ajoutant encore un peu plus de réaliste.

Anecdotes sur les acteurs

Pour les acteurs, nul doute que l’expérience fut unique. Le casting d’H2O à d’ailleurs vu naître quelques petites histoires d’amour. Cariba (Rikki) est ainsi sortie avec Jamie, l’acteur qui jouait Nate, le meilleur ami casse-pied de Zane, et Angus (Lewis) a quant à lui partagé une histoire avec Indianna (Bella). J’ignore si elles le sont toujours, mais Claire (Emma) et Phoebe (Cléo), étaient meilleures amies à cette époque.

Être une sirène demandait d’ailleurs beaucoup d’effort aux filles, qui se mettaient des gouttes dans les yeux pour mieux voir sous l’eau. En plus du tournage, elles devaient aussi suivre un entraînement rigoureux en natation et en apnée, car les scènes sous l’eau demandaient beaucoup d’effort. Phoebe (Cléo), comme son personnage, n’aimait d’ailleurs pas beaucoup l’eau et ne savait pas très bien nager avant de jouer dans la série. C’est pour cette raison qu’elle a eu le droit à un entraînement de remise à niveau particulièrement difficile avant le début du tournage. Dans le même esprit, mais pas pour les mêmes raisons, Cariba (Rikki) s’est également offert des cours de natation pour être certaine qu’elle obtiendrait le rôle.

Malheureusement, les deux séries ont dû faire face à beaucoup de départs. Claire (Emma), pour commencer, à quitté la série après la deuxième saison parce que ses horaires de tournage ne coïncidaient pas avec celles du film « Les messagers 2 ». Puis, dans les Sirènes de Mako, c’est Ivy (Nixie) et Lucy (Lyla) qui disparaissent à la fin de la saison 1, car les actrices n’ont pas renouvelé leurs contrats.

Le saviez-vous ? Burgess Abernethy (Zane), est aujourd’hui le sosie presque parfait du Prince William !

L’île de Mako

Le moment est venu, de répondre à la question la plus importante de cet article : est-ce que l’île de Mako existe ? Oui… Et non !

L’île existe effectivement en Australie, mais sous un autre nom, puisque « Mako » a été imaginé par le réalisateur. D’ailleurs, tu l’as peut-être déjà remarqué, mais il y a très peu de plans différents de l’île, peu importe la série. C’est parce que le volcan a été rajouté via des effets spéciaux. L’île qui a servit de modèle pour la série, pourrait donc être :

  • soit « Fraser Island », située à 200 kilomètres de la côte Australienne où s’est effectué le tournage des deux séries, mais qui ne possède pas de volcan.
  • soit les îles Fidji, qui eux possèdent un volcan, en plus d’être proche de l’Australie.

Quoi qu’il en soit, toutes les scènes se situant à Mako ont été tournées dans des lieux différents. Les scènes aquatiques par exemple, ont été tournées dans un aquarium. Quant à la grotte de Mako, j’ai le regret de t’apprendre qu’elle a été créée en studio.

D’ailleurs, la grotte présente dans les Sirènes de Mako est bien plus travaillée et grande que celle présente dans H2O. On y découvre de nouvelles salles secrètes, comme celle du trident, mais elle abrite aussi des objets appartenant aux sirènes, comme si la grotte était habitée –ce qui est le cas ahahah.

Le passage secret dans la maison de Rita est par ailleurs une reconstruction de la grotte de Mako. Personnellement, c’est cette version que je préfère, non seulement parce que j’ai toujours eu un faible pour les entrées cachées, mais aussi parce que ça rend la chose très vivante de pouvoir y découvrir de nombreux trésors et objets. C’est une belle référence aux trésors marins.

Mon avis sur les 2 séries

De manière générale, le public préfère largement la deuxième série à la première. En effet, les costumes sont plus réalistes –car moins figés–, mais les personnages sont aussi plus travaillés. Mieux joués également.

Néanmoins, j’admets sans complexe avoir une préférence pour la série H2O, peut-être par simple nostalgie.

Dans un cas comme dans l’autre, j’ai trouvé très dommage de perdre ainsi des personnages, parfois sans explication, d’une saison à l’autre. L’histoire reste toujours un peu la même, et finalement, en s’attend à tout. Mais ce que je regrette le plus, ça a toujours été l’absence de discussions intéressantes, car finalement, les deux séries sont assez fades et niaises. Puis, on retombe toujours dans les éternels clichés, ce qui est vraiment dommage.

Malgré tout, est-ce que je n’adore pas quand même ?

Bien sûr que oui.

Est-ce que, en écrivant cet article, je me suis lancée dans mon troisième visionnage ?

Évidemment !

Est-ce tu savais qu’il existe aussi un dessin animé maintenant ?

Continue à lire encore un peu.

Le dessin animé : H2O, l’île aux sirènes.

Celui-ci reprend les personnages de la série H2O et l’histoire de base, c’est-à-dire trois jeunes adolescentes qui trouvent la grotte de Mako par accident et se retrouve métamorphosé en sirène.

Comme dans la série, les personnages (Rikki, Emma et Cléo) auront des pouvoirs (respectivement : faire bouillir, geler et manipuler), mais l’histoire variera légèrement. Par exemple, dans cette version, les filles obtiennent directement leurs queues de sirènes, Cléo n’a pas peur de l’eau, et Lewis découvre leur secret directement après, puisqu’il était avec elles. De nouveaux personnages apparaissent aussi, comme Bernie le Bernard l’Hermite, ou le groupe des Vandales, composés d’un requin marteau, d’une pieuvre et d’une murène.

Et je serais bref, j’adore ce dessin animé !

Premièrement, parce que même si les situations et les dialogues ne sont pas plus travaillés, j’avais moins d’attente, puisque c’est une série animée. Même si les personnages restent assez différents les uns des autres, les caractères sont moins exagérés que dans la série de base, ainsi, on évite quelques clichés, même si certains perdurent.

Ensuite, parce que le message est toujours bon. Pour s’en sortir, les filles doivent toujours être là les unes pour les autres. De plus, je trouve que l’accent est d’avantage mis sur la protection de la faune et la flore marine, ainsi que sur la pollution. Ce qui ne fait jamais de mal !

Et enfin, parce que le fait que ce soit en dessin animé permet de bien mieux développer les scènes sous-marines. J’adore les graphismes de la vie aquatique et des queues de sirènes.

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez