Un Monde de Sirène » Blog » Rencontre de Freya : la sirène aux mille trésors

Rencontre de Freya : la sirène aux mille trésors

Crois-tu aux contes de fées ? Avec l’essor du Mermaiding partout dans le monde, de plus en plus de personnes acquièrent une queue de sirène et rêvent de percer dans ce domaine aussi magique que fabuleux. Pour certains, néanmoins, cela n’a rien d’un rêve.

Découvrons ensemble, les secrets de Freya, une sirène tout sauf ordinaire, qui a fait de sa nageoire un métier, mais pas que. Un monde de sirène la remercie pour son temps et l’interview qu’elle nous a accordé.

Fille du vent, de la pluie et de l’eau

Si pour certain être une sirène signifie avoir un rôle à jouer, ce n’est pas le cas de Freya, qui assure être née dans l’océan avec une queue de poisson. Sa vie sur terre, elle ne la doit qu’à un pendentif magique, lui permettant d’avoir des jambes. Ainsi, cette véritable petite sirène à pus marcher et vivre aux côtés de l’homme de sa vie : un humain rencontré sur la plage. Plutôt fabuleux n’est-ce pas ?

 

Par ailleurs, le prénom « Freya » n’a pas été choisi au hasard. La sirène elle-même m’a expliqué qu’il était inspiré d’une divinité Germanique, « Freyja », fille de Njödhr, lui-même dieu du vent, de la pluie, mais surtout des océans. Il signifie « noble dame », et quoi de plus noble qu’une sirène dévouée à sa cause ? Car ce prénom est aussi un hommage à une orque du MarineLand, magnifique animal que l’on préférerait voir nager en toute liberté, plutôt que dans un aquarium. D’ailleurs, Freya la sirène cherche régulièrement à faire passer le message aux humains : il faut « protéger la mer, les plages et les océans ». Souvent, lors de ses prestations, tu la verras faire de la sensibilisation et inculquer le respect de l’environnement aux enfants, via des jeux.

« J’ai voulu m’exprimer »

En tant que vrai petit sirène, Freya a un jour décidé qu’il était temps de partager son secret avec le monde, et c’est ainsi que tout à commencer. D’abord, elle s’est mise à fabriquer des bijoux somptueux avec les trésors qu’il lui arrivait de trouver durant ses balades en mer. Et si aujourd’hui, elle en fabrique moins, ce n’est pas pour autant qu’elle a renoncé à se faire connaître en tant que sirène. En effet, Freya réalise aujourd’hui de nombreuses prestations (spectacles, anniversaires…etc.), principalement entre Monaco et Marseille.
Cette décision d’évoluer en tant que sirène ne s’est néanmoins pas fait d’un coup. Comme beaucoup, Freya a dû faire face à de nombreux obstacles, qu’elle a heureusement sue surmonter et aujourd’hui elle est plus forte que jamais, « à l’opposé de celle [qu’elle] était avant ». Introverti dans l’enfance, cela fut un tremplin professionnel, d’avoir réussi à dépasser les problèmes, et aujourd’hui la demande se fait de plus en plus importante. C’est « comme un rêve d’enfant » qui se réalise.

« Tout le monde peut y arriver »

Être à moitié humain, implique d’avoir des poumons, comme n’importe quel humain. À ce titre, et comme tous les mammifères (les dauphins, les baleines…etc), Freya ne peut donc pas respirer sous l’eau. C’est pour cette raison qu’elle s’entraîne régulièrement à l’apnée depuis quatre ans. Aujourd’hui, elle peut rester jusqu’à cinq minutes en apnée et parcourir une distance de 100 mètres ! Impressionnant, n’est-ce pas ?

Freya m’a par ailleurs confié « qu’on en revient pas, tellement qu’on est détendu, la première fois qu’on fait de l’apnée ». Cette pratique, qui ne doit jamais se pratiquer seul, implique en effet de se détendre en profondeur, aussi bien au niveau des muscles que du mental. Dans l’eau, on est « comme mort » et on se laisse flotter, ce qui permet de rester longtemps. Freya explique même que pratiquer l’apnée permettrait « de lâcher prise, de faire le point sur soi. On se détend et cela aide à se concentrer. On développe également le mentale et la connaissance de soi : on connaît mieux notre corps et ses limites, car il faut apprendre à tolérer l’oxygène, qui agit comme un poison. »

Une bonne surprise

Se dévoiler au monde tel que l’on est, implique de devoir faire face à des réactions austères de la part des autres. Freya explique alors qu’il lui ait déjà arrivé de se faire rire au nez lors de ses démarchages, mais que ce n’était là qu’une pauvre minorité. Le fait de se déclarer en tant qu’entreprise lui assure d’être prise au sérieux. De plus, aucun de ses clients n’a jamais été déçu d’avoir fait appelle à une véritable petite sirène. Les gens sont plutôt captivés et émerveillés lorsqu’ils voient une sirène. « Ils trouvent ça beau et original » et se montre très souvent intéressés ou admiratifs. Quant aux rares autres, ma fois, « je ne les revois plus » m’a expliqué Freya.

 

« Le but, c’est d’émerveiller les grands et les petits » explique-t-elle, par conséquent plusieurs qualités sont nécessaires pour devenir une sirène professionnelle. « Il faut aimer le contact et savoir être empathique. Être simple et naturel, mais aussi savoir jouer un rôle et tenir un personnage.» Le sourire est donc de rigueur. Heureusement, ce ne sont là que des qualités qu’il est possible de travailler. Freya m’explique qu’elle était plutôt timide et réservée avant de commencer ses prestations en tant que sirène. Il lui a fallu débloquer beaucoup de qualité, mais cela lui a assurément permis d’avoir plus confiance en elle, et aujourd’hui, Freya est fière du chemin parcourut. C’est un moyen pour elle de dire « voyez ce que je suis devenue ». Une belle revanche sur la vie !

Un gros projet

Mais l’histoire de Freya la sirène ne s’arrête pas là, puisqu’elle compte bien continuer sur sa lancée. Effectivement, celle-ci à bien l’intention de faire évoluer son entreprise et de la pérenniser. De nombreux projets germent petit à petit dans son esprit et elle a bien voulu en dévoiler un peu plus sur l’un deux.

Freya trouve cela « très plaisant » de voir les choses se mettre en place doucement. Elle a récemment trouvé un partenariat et ensemble, ils ambitionnent de réaliser des spectacles un peu partout entre Monaco et Marseille. Il s’agit là d’un projet unique, puisqu’il serait question de « nager dans un bassin transportable de six mètres long ». On a hâte de voir ça ! Et on lui souhaite de réussir tous ses projets, aussi bien professionnellement que personnellement.

 

Encore un grand merci à elle d’avoir joué le jeu ! Voici le lien vers son site pour les intéressez : les-tresors-de-freya. Et merci à toi d’avoir lu cet article, j’espère que tu as apprécié en découvrir d’avantage sur Freya, la sirène aux mille trésors. N’hésite pas à jeter un œil à son travail.

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez